Angela Merkel, un geste inamical.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

L’Union européenne a décidé, mardi 30 juin, de lever à partir du lendemain 1er juillet les restrictions de voyage pour les résidents d’une quinzaine de pays tiers dont le Maroc, l’Algérie et la Tunisie.  Mais l'Allemagne, membre de l’UE, a un autre avis. Sans motiver sa décision, Berlin refuse d'appliquer la réouverture de ses frontières à tous les pays de la liste, décidant d’exclure le Maroc, l'Algérie, le Rwanda et la Serbie des pays autorisés à entrer dans l'espace Schengen.

Seuls les voyageurs de 11 pays peuvent ainsi se rendre en Allemagne: Australie, Géorgie, Canada, Monténégro, Nouvelle-Zélande, Thaïlande, Tunisie, Uruguay, Japon, Corée du Sud, Chine. Les trois derniers pays asiatiques peuvent entrer en Allemagne à condition de réciprocité. Pourquoi les Marocains sont-ils persona non grata au pays de Merkel? Selon une source bien informée, les autorités allemandes mettent en doute la lutte menée par  le Maroc contre le Covid-19 (tests de dépistage,  soins administrés aux patients, isolement des patients…) et ne se fient pas aux chiffres officiels concernant le nombre des contaminés ni des morts…

Le chef de la diplomatie marocaine Nacer Bourita va-t-il convoquer l’ambassadeur d’Allemagne à Rabat pour lui demander des explications sur ce qui ressemble à un acte hostile, voire inamical ? L'attitude allemande envers le Royaume manque d'intelligence puisqu’un Marocain autorisé à se rendre en France peut entrer ensuite en Allemagne s'il le souhaite,  espace Schengen oblige. On croyait les Allemands vaccinés contre le mauvais sens!

Les plus lus