Un geste qui rectifie le tir...

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Moins de 10 jours après son élection au poste de 3ème vice-président de la mairie de Casablanca, le RNI Taoufik Kamil prend la décision d’en démissionner.  Dans une lettre, datée du 29 septembre, adressée à Nabila Rmili, la nouvelle mairesse de la ville qui n’est autre que son épouse, l’intéressé explique les motifs de son geste qu’il a résumé dans son incapacité à concilier plusieurs mandats électifs. En effet, ce promoteur immobilier est à la fois député, président l’arrondissement de Sbata et adjoint de sa femme de président du conseil de la ville. L’ex-président du groupe parlementaire du RNI, qui a donc préféré abandonner sa fonction à la mairie, a fini par se rendre à l’évidence. Nombre de dirigeants du RNI ont vivement déconseillé à l’ex-président de la Fédération de l’immobilier de prendre une quelconque responsabilité dans un conseil de la ville dirigé par sa femme pour éviter toute confusion susceptible d’être exploitée par les adversaires politiques du parti.

Les plus lus