Hassan Boulaknadal.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Après 19 années passées à la tête de la CIMR-un record de longévité-, Khalid Cheddadi a fait valoir ses droits à la retraite auprès du Conseil d’administration réuni le 20 mars et  qui a accepté sa demande.
Le successeur est tout trouvé : Hassan Boulaknadal,
haut cadre chevronné,  aux commandes depuis mars 2016 de l'Office des changes où il a fait un travail de fond qui  a débouché sur  sa modernisation grâce  notamment à la dématérialisation des procédures, la digitalisation de l’information et l’automatisation des échanges avec les usagers. Cette transformation s’inscrit dans le  nouvel esprit du service public qui allie performance  et transparence. C’est sous  la houlette de M. Boulaknadal qu’a été consolidé le processus de libéralisation de la réglementation des changes ayant  permis la résilience de l’économie nationale et son arrimage à l’économie mondiale.
Le nouveau-président directeur général de la CIMR, 57 ans,  est un  mathématicien et statisticien  de formation  qui  s’est reconverti dans les métiers de la banque et de la finance où il a fait une carrière brillante.
Esprit  rigoureux qui a le culte du travail, homme discret mais  efficace,  Hassan Boulaknadal  a occupé entre autres  postes celui de directeur général de BMCE Capital Gestion et  de  patron de l’ex- Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM), rebaptisé Autorité marocaine du marché des capitaux (AMCC).
M. Boulaknadal a tous les atouts pour donner un nouveau souffle à la la CIMR et consolider ses chantiers stratégiques.

Les plus lus