Les ouragans les plus dévastateurs les Etats-Unis en ont l’habitude et savent les attendre avec un certain flegme. Mais ce n’est pas le ...

Les ouragans les plus dévastateurs les Etats-Unis en ont l’habitude et savent les attendre avec un certain flegme. Mais ce n’est pas le cas de la prochaine tempête meurtrière que le président Trump et son staff médical ont annoncé pour cette semaine- et peut-être aussi pour la semaine d’après- au peuple américain. Elle ne n’a pas pour nom ni Dorian ni Katrina. Elle s’appelle Corona. Terrific ! « Les deux prochaines semaines seront cruciales dans la lutte des États-Unis contre le coronavirus », avertissent les responsables de la santé avec à leur tête l’imperturbable Anthony Fauci qui dirige l'Institut national des allergies et maladies infectieuses.  Ils exhortent les Américains à continuer de respecter les mesures de distanciation sociale. « C'est le moment de ne pas aller à l'épicerie, de ne pas aller à la pharmacie, mais de faire tout ce que vous pouvez pour assurer la sécurité de votre famille et de vos amis », a déclaré samedi le Dr Deborah Birx. Et la coordinatrice pour le groupe de travail sur le coronavirus à la Maison Blanche d’ajouter : « et cela signifie que tout le monde respecte la distance de six pieds, se lave les mains. » Dimanche, le nombre de cas confirmés à l'échelle nationale a atteint au moins 331 151, et le nombre de morts au moins 9 441, selon les données compilées par l'Université Johns Hopkins. De ces décès, 1 344 ont été signalés samedi - le plus grand nombre de décès enregistrés aux États-Unis en une seule journée.

Alors que le nombre de cas  testés positifs continue de grimper, le président Donald Trump a donné samedi une sombre image de ce qui allait arriver, disant aux Américains qu’ « Il y aura beaucoup de morts». Se basant sur des projections, la Maison Blanche prévoit que même avec des efforts de lutte rigoureux entre 100 000 et 240 000 Américains mourront quand même du coronavirus ! Le vice-amiral Jerome Adams, le chirurgien en chef des Etats-Unis, a, quant à lui, comparé la semaine à venir [cette semaine : Ndlr] au cauchemar de Pearl Harbor ou du 11 septembre, déclarant sur « Fox News Sunday » que ce serait « la semaine la plus difficile et la plus triste de la vie de la plupart des Américains ». Et Fauci d’enfoncer le clou en déclarant dimanche sur sur CBS que ce serait faux de dire que les États  contrôlent la pandémie.

« Nous avons du mal à le maîtriser », a-t-il affirmé.

Les plus lus