Le président Tayyip Erdogan.

Les efforts de la Turquie pour achever son achat de F-16 seraient "beaucoup plus faciles" si les républicains finissaient par contrôler...

Les efforts de la Turquie pour achever son achat de F-16 seraient "beaucoup plus faciles" si les républicains finissaient par contrôler le Sénat américain, a déclaré samedi le président Tayyip Erdogan, cité par les médias turcs. La Turquie, membre de l'OTAN, a demandé en octobre à acheter 40 chasseurs F-16 de Lockheed Martin Corp et près de 80 kits de modernisation pour ses avions de guerre existants, et les discussions techniques se poursuivent entre les deux parties. Le Congrès américain devra approuver toute vente finale, ce qui représente un obstacle pour Ankara, compte tenu des liens diplomatiques parfois tendus entre les deux pays et du scepticisme de certains législateurs américains. "Mon espoir est que le mois prochain soit rempli de bonnes nouvelles et que nous progressions dans une direction très positive sur la question des F-16", a déclaré Erdogan à des journalistes lors d'un vol en provenance d'Ouzbékistan, selon le média public Anadolu et d'autres médias.

"Si les républicains obtiennent les quelques sièges dont ils ont besoin au Sénat, les choses seront beaucoup plus faciles pour nous". Après la victoire du démocrate sortant Mark Kelly vendredi en Arizona, le parti de Biden n’est plus qu’à un siège de conserver la majorité à la chambre haute.

Si l'achat des F-16 a des détracteurs et des partisans dans les deux partis, Bob Menendez, président démocrate de la commission sénatoriale des affaires étrangères, pourrait faire obstacle à ce projet en raison de ses critiques répétées du bilan de la Turquie en matière de droits de l'homme sous la direction d'Erdogan.

Les plus lus