Mohamed Ould Ghazouani.

La Mauritanie a toutes les chances pour être désignée par les États membres d'Afrique du Nord pour prendre la présidence de l'Union...

La Mauritanie a toutes les chances pour être désignée par les États membres d'Afrique du Nord pour prendre la présidence de l'Union africaine lors du 37ème sommet prévu à Addis-Abeba les 17 et 18 février. En vertu de cette  décision qui  a été annoncée  le 9 février, le président Mohamed Ould Ghazouani prendra le relais de son homologue comorien, Azali Assoumani. Au départ très peu enthousiaste à l’idée de diriger l’instance panafricaine, la Mauritanie a fini par accepter sous la demande insistante de ses partenaires maghrébins. La Tunisie étant disqualifiée en raison des propos racistes de son président Kais Saied sur les migrants subsahariens et la Libye en proie toujours à une guerre fratricide, la Mauritanie faisait figure du meilleur et de l’ultime choix surtout en raison de la guerre livrée en coulisse par l’Algérie à la candidature marocaine.

Les plus lus