Téhéran est techniquement capable de fabriquer une bombe nucléaire mais n'a pas encore pris de décision à ce sujet, a déclaré dimanche 17...

Téhéran est techniquement capable de fabriquer une bombe nucléaire mais n'a pas encore pris de décision à ce sujet, a déclaré dimanche 17 juillet un haut conseiller du guide suprême iranien Ali Khamenei au service arabe de la chaîne Al Jazeera. « En quelques jours, nous avons pu enrichir de l'uranium jusqu'à 60% et nous pouvons facilement produire de l'uranium enrichi à 90% .... L'Iran a les moyens techniques de produire une bombe nucléaire, mais l'Iran n'a pas pris la décision d'en construire une», a déclaré Kamal Kharrazi. En 2018, l'ancien président américain Donald Trump a abandonné l'accord nucléaire de 2015 conclu par Téhéran avec les puissances mondiales, en vertu duquel l'Iran a freiné ses travaux d'enrichissement d'uranium, une voie potentielle vers les armes nucléaires, en échange d'un allègement des sanctions économiques. Environ un an après le début de la politique de « pression maximale » de Trump sur l'Iran, Téhéran a commencé à violer les restrictions nucléaires du pacte. L'Iran a longtemps nié vouloir se doter d'armes nucléaires, affirmant qu'il ne raffine l'uranium qu'à des fins énergétiques civiles, et a déclaré que ses violations de l'accord international étaient réversibles si les États-Unis levaient les sanctions et rejoignaient l'accord. Les pourparlers indirects entre l'Iran et l'administration du président Joe Biden, qui visent à ramener Washington et Téhéran en conformité avec le pacte nucléaire, sont au point mort depuis mars. M. Kharrazi a déclaré que Téhéran ne négocierait jamais sur son programme de missiles balistiques et sa politique régionale, comme l'exigent l'Occident et ses alliés au Moyen-Orient.

Les plus lus