En septembre 2018, le taux de chômage aux Etats-Unis affichait 3,7%, soit son plus bas niveau depuis 1969...

En septembre 2018, le taux de chômage aux Etats-Unis affichait 3,7%, soit son plus bas niveau depuis 1969. Le président Trump jubilait et les éditorialistes des grandes rédactions occidentales, en majorité atlantistes, s’ingéniaient à trouver les mots justes pour saluer cette performance historique tout en souhaitant que les gouvernements de leurs pays respectifs suivent le chemin du président Trump, le champion de America first et de Make America great again.

Près d’un an et demi plus tard, le pays de l’Oncle Sam enregistre un nouveau record mais cette fois en termes de hausse du chômage. Près de 15 % en avril, soit le plus haut taux depuis les années 30 ! L’économie américaine n’avait jamais détruit autant d’emplois en si peu de temps.

Conséquence de la perte de 20,5 millions d'emplois à cause de la pandémie de Covid-19, ce taux de chômage est le plus élevé jamais enregistré par le Bureau of Labor Statistics (BLS), relevant du département du travail des États-Unis.

Pis : L'augmentation de 10,3 points en un mois du taux de chômage américain, de mars à avril, a également a été la plus importante mesurée par le BLS en 72 ans.

Au total ce sont 23,1 millions d'Américains qui étaient sans emploi lorsque l'agence fédérale a compilé ses données le mois dernier. En comparaison, 8,6 millions d’emplois avaient été détruits pendant les deux années de la crise financière mondiale de 2008,  et au cœur de la grande récession de 2009, le taux de chômage n’était que de 10,1%.

Selon les catégories d’âge, sexe et les origines ethniques, le rapport du BLS montre un taux de chômage qui s’affiche à 13,0 % chez les hommes adultes, à 15,5 % chez les femmes adultes, à 14,2 % chez les Blancs, à 16,7 % chez les Noirs, à 14,5% chez les Asiatiques, à 18,9 % chez les Hispaniques.

À l'exception des Noirs, ces taux sont les plus élevés jamais enregistrés par le BLS. Lequel Bureau a également fait état de deux autres tristes records : Le taux d'activité - une mesure des personnes qui ont un emploi ou qui en cherchent un - est tombé à 60,2 % en avril. C'est le taux le plus bas depuis 47 ans.

Seule consolation pout Trump & Co. ces chiffres effrayants sont cependant moins pires qu’attendu. Au Bureau américain des statistiques du travail qui a commencé à mesurer le chômage en 1948, on prévoyait le pire, à savoir un taux de 25 % de chômage,  niveau atteint au cœur de la dépression au début des années 1930. Et les analystes les plus optimistes tablaient sur 16 à 20 % de chômage, et 28 millions d’emplois perdus. « L’emploi a fortement chuté dans tous les principaux secteurs, avec des pertes particulièrement importantes dans les loisirs et l’hôtellerie », précise le département du travail vendredi 8 mai dans un communiqué.

Les plus lus