Rishi Sunak.

Le nouveau Premier ministre britannique Rishi Sunak envisage de geler le budget de l'aide étrangère du pays pour deux années...

Le nouveau Premier ministre britannique Rishi Sunak envisage de geler le budget de l'aide étrangère du pays pour deux années supplémentaires, rapporte vendredi dernier le Telegraph, citant des sources. Les dépenses de la Grande-Bretagne en matière d'aide étrangère sont fixées à 0,5% du revenu national. Le gouvernement avait réduit ses dépenses d'aide étrangère il y a deux ans, alors que le pays était confronté à un énorme coup dur pour les finances publiques en raison de la pandémie de coronavirus. "Toutes les décisions relatives aux dépenses seront examinées par le Premier ministre et le Chancelier lors de la déclaration d'automne", a déclaré un porte-parole du Trésor britannique dans un communiqué. M. Sunak, qui était ministre des Finances à l'époque, avait déclaré l'année dernière que les dépenses étrangères devraient revenir à 0,7 % de la production économique d'ici 2024-2025. Toutefois, selon le Telegraph, les responsables envisagent de prolonger de deux ans la réduction des dépenses d'aide étrangère, soit jusqu'en 2026-2027. Le rapport ajoute qu'il est possible de procéder à des réductions plus importantes et de fixer les dépenses d'aide étrangère en fonction de l'inflation pendant trois ans à l'avenir. Le rapport est publié alors que le gouvernement prépare des réductions de dépenses et annule des réductions d'impôts en raison de l'augmentation du coût des hypothèques, de l'alimentation, du carburant et du chauffage qui pèse sur le budget de nombreux ménages.

Les plus lus