Le terrorisme sioniste continue contre les civils palestiniens.

Les pourparlers pour un cessez-le-feu temporaire pourraient déboucher sur "une cessation des opérations militaires israéliennes d’ici le...

Les pourparlers pour un cessez-le-feu temporaire pourraient déboucher sur "une cessation des opérations militaires israéliennes d’ici le début de semaine prochaine", à l’occasion du ramadan, selon le président américain et complice des crimes sionistes à Gaza Joe Biden.
Le premier ministre sanguinaire israélien Benyamin Netanyahou  reste quant à lui  déterminé dans son entreprise de destruction massive. Il ne compte pas abandonner  son projet d'attaque terrestre contre Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où près de 1,5 million de civils ont trouvé un ultime refuge dans des conditions humanitaires dramatiques. Le génocidaire en chef de Tel Aviv reste sourd à l’émoi suscité par la famine qui touche les populations condamnées à manger  du pain à base d’aliments pour bétail.
« Il y a de la place » pour que les civils « aillent au nord de Rafah, dans les zones où nous avons terminé le combat », a-t-il  péroré sur la chaîne américaine CBS dimanche 25 février. Dans un communiqué, il a également indiqué que son armée d’assassins  « a présenté au cabinet de guerre un plan pour l’évacuation des populations des zones de combat dans la bande de Gaza, ainsi que le plan d’opérations à venir ». Autrement dit, c’est la mort qui attend les survivants au bout de leur déplacement forcé dans le même  scénario tragique. qui se répète depuis le 7 octobre.  

Les plus lus