C’est parti pour l’application marocaine de tracking numérique du coronavirus ! Baptisée Wiqaytna...

C’est parti pour l’application marocaine de tracking numérique du coronavirus ! Baptisée Wiqaytna (notre prévention), elle a été présentée lundi 11 mai lors d’une visioconférence organisée conjointement par les ministères de la Santé et de l’Intérieur. Inspirée d’une technologie singapourienne, validée par le CNDP, le dispositif marocain a été testé en avant-première auprès de 1.000 employés d’OCP opérant sur ses sites industriels. Le retour d’expérience utilisateur est semble-t-il probant, promettant des résultats fiables. Selon les responsables, cette application pour smartphone dont la date officielle de lancement sera connue bientôt est basée sur le volontariat. D’où le risque d’une faible adhésion à cette solution considérée comme une pièce importante dans le dispositif de lutte contre la pandémie via le traçage des malades. Dès qu’une personne est testée positive au coronavirus, ses contacts sont prévenus et les informations transférées sur un serveur du ministère de l’Intérieur. Aucune crainte sur ses données personnelles, on n’a rien à cacher à notre Big Brother national dont la performance du renseignement humain est par ailleurs mondialement connue.

Pour que l’outil Wiqaytna, baptisé Stop-Covid en France, soit optimisé et amorti, les services de Laftit seront-ils obligés de désigner des volontaires ?

Les plus lus
CANETON FOUINEURLa solution Maroc Telecom

La crise sanitaire et le confinement qu’elle a imposé au Maroc a fait de l’enseignement à distance un outil essentiel d’apprentissage...

La rédaction
3/2/2022
CANETON FOUINEURLa généralisation de la protection sociale…

Le Conseil du gouvernement, tenu mercredi 17 novembre, sous la présidence de Aziz Akhannouch, a approuvé deux décrets relatifs à...

La rédaction
18/11/2021
CANETON FOUINEURCeux qui soignent bien leur business...

C’est une aubaine inespérée pour les activités médicales directement corrélées au Covid-19 comme les cliniciens...

Jamil Manar
5/11/2020
CANETON FOUINEURLes masters mis de nouveau au tableau du déshonneur

Les masters au Maroc sont à nouveau pointés du doigt. Cette fois-ci, la charge émane d’un enseignant...

La rédaction
22/10/2020