Nabila Rmili

Alors que le Maroc est confronté au stress hydrique dans un contexte d’inquiétude générale face au retard des pluies qui pourrait...

Alors que le Maroc est confronté au stress hydrique dans un contexte d’inquiétude générale face au retard des pluies qui pourrait  préfigurer, qu’à Dieu ne plaise, une nouvelle année de sécheresse, la maire RNI de Casablanca n’a rien trouvé de mieux que de donner son accord à une décision qui ne coule pas de source : la relance de l’arrosage des espaces verts de la métropole à l’aide de l’eau potable ! Cette décision va à l’encontre du bon sens exprimé dans le contenu de la circulaire du ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit d’août dernier recommandant aux walis et gouverneurs d’interdire cette pratique visant à économiser les ressources en eau. Nabila Rmili, qui semble vivre sur une autre planète, est contente d’avoir pris cette grande résolution après avoir, explique-t-elle en privé, été convaincue par les responsables de la Lydec que le recours à l’eau potable pour arroser les espaces publics a un impact insignifiant la consommation générale. Les Casablancais ont la chance d’avoir une maire qui se mouille, le sourire aux lèvres en prime. Ça s’arrose !

Les plus lus
CANETON FOUINEURBye bye Doing Business

Le groupe de la Banque mondiale a décidé d’arrêter la publication du fameux rapport « Doing Business ». C’est ce qui a été annoncé dans...

La rédaction
23/9/2021
CANETON FOUINEURLe chantage à fond(S) la caisse…

Le gouvernement est entre le marteau des hausses continues des prix du pétrole à l’international et l’enclume des transporteurs de...

Jamil Manar
7/7/2022
CANETON FOUINEURPourquoi Moulay Hafid Elalamy a déclaré forfait

L’opération était annoncée comme le mariage de la décennie entre deux grands noms de la relation client, Sitel et Majorel. Mais la lune de..

22/9/2022