Une activité à plein temps jugée essentielle....

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

La pratique du sport, elle, n’est pasessentielle. Elle est considérée comme superflue par les as de la fermeture nationale !  

Parmiles grands enseignements à tirer du Covid-19 au Maroc, l’importance du businessdes cafés. Dans le contexte covidisé jusqu’à l’excès que nous vivons à notrecorps défendant, le café a été hissé au rang d’activité essentielle, voirestratégique qui doit continuer à fonctionner, à l’abri de toute mesured’interdiction. Y a-t-il en effet meilleur loisir que celui de s’attabler à laterrasse en regardant les passants et les voitures qui roulent à viveallure ? 

Le café est une institution fondamentale qui mérite le respect de la nation en ces temps bizarres et incertains. Beaucoup plus importante, par exemple, quel’école dont le gouvernement islamiste n’a pas hésité une seconde, devant l’envolée de la courbe des contaminations au coronavirus, à décréter lafermeture à Casablanca par communiqué nocturne du dimanche 6 septembre. Puisque la rentrée a été exécutée par l’exécutif, faisons des sorties en famille dans les cafés !  Courbez l’échine devant les crémeries et leurs tenanciers ! Tous au garde-à-vous devant les commerçants de café noir, moitié-moitié, cassé ou fracturé, thé à la menthe et autres joyeusetés plus ou moins propres !    

A défaut de tuer le virus qui circule de plus belle, le café permet de tuer le temps. Et c’est très important aux yeux des responsables qui  doivent considérer le fait de siroter un café noir pendant des heures et des heures jusqu’à 20 heures à l’heure du corona(jusqu’à 23 heures ou minuit en temps normal) est vital pour l’identité du Marocain, son équilibre intellectuel et sa santé mentale et physique. Peu importe si le port du masque et la distanciation physique y sont respectés !Fréquenter les cafés du matin jusqu’au soir et leur atmosphère empestant la cigarette et bien d’autres odeurs peu agréables c’est le seul espace estampillé« safe», respirable et boycotté par le virus, généreusement autorisé parce gouvernement qui visiblement nous veut du bien. 

Haro par contre sur les autres lieux comme les salles de sport et les hammams que les autorités ont fait fermer jusqu’à nouvel ordre à Casablanca le 20 août dernier pour l’on sait quelle raison  surtout que ces centres de bien-être n’ont connu l’émergence d’aucun foyer épidémique !!! D’un côté, on nous serine sans relâche des recommandations sur l’importance de la propreté, de l’hygiène et du lavage des mains comme mesures préventives contre le coronavirus et de l’autre côté ils interdisent aux gens d’aller se faire propre dans les bains maures ! Les as du verrouillage et du confinement ont certainement leurs raisons que la raisonne connaît pas, jugeant pertinent ce qui heurte le bon sens commun et crée la confusion dans les esprits les plus cartésiens.  

Pourquoi permettre aux Casablancais de pratiquer une activité physique connue pour ses bénéfices indéniables sur la santé et la productivité au travail ? Faire du sport de manière régulière favorise en effet une réduction des risques de diabète, du surpoids, d’hypertension, du cancer du côlon et des accidents cardio-vasculaires selon les professionnels de la santé. Dans  le contexte actuel sanitairement alarmant et alarmiste, se maintenir en bonne forme au Maroc pour résister au virus n’est ni nécessaire, ni même souhaitable.  

Tel semble être paradoxalement l’avis  du ministre de tutelle  Khalid AïtTaleb  et ses collègues du gouvernement.Ces génies qui se sont révélés à eux-mêmes et aux Marocains, à la faveur de la crise sanitaire, doivent considérer en ces temps « coronarisés »   la pratique du sport comme une activité subversive à bannir illico pour sa capacité nocive à exciter les neurones plus que de raison et donc potentiellement dangereuse pour la stabilité…de l’organisme. Au fait, on n’a pas entendu le préposé à la jeunesse caféinée et au sport déstructuré protester contre la condamnation des salles de sport en frappant du poing sur la table. C’est pour cela d’ailleurs que le Maroc est une grande nation sportive qui monte régulièrement sur les podiums des différentes disciplines sportives ! Ceci explique donc cela.  La fermeture des salles de fitness sans aucun état d’âme traduit parfaitement la priorité dont bénéficie le sport chez les faiseurs des politiques publiques dans ce pays. Soyez de bons citoyens disciplinés, partez au café, ce vivier des champions de l’oisiveté,pour admirer notre performance nationale. De grâce, pratiquez ce grand sport où le Royaume bat déjà tous les records !

Les plus lus