La rédaction
22/4/2021 1:44

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Suspendisse varius enim in eros elementum tristique. Duis cursus, mi quis viverra ornare, eros dolor interdum nulla, ut commodo diam libero vitae erat. Aenean faucibus nibh et justo cursus id rutrum lorem imperdiet. Nunc ut sem vitae risus tristique posuere.

Une fois n’est pas coutume, le Premier ministre a signé lundi 19 avril le décret de destitution du directeur général de l’Anapec Abdelmounaim Madani. En poste depuis août 2018, ce membre du PJD, ancien cadre de la Trésorerie générale du Royaume, feint ignorer les raisons de son limogeage brutal, surtout que le Saad Eddine Al Othmani s’est gardé de les communiquer. Mais il paraît que l’éviction de M. Madani est liée à sa gestion sujette à caution de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences, révélée récemment par une mission d’inspection. Les infractions débusquées doivent être assez graves pour provoquer le limogeage du mis en cause. Celui-ci aura-t-il droit à un procès pour se défendre ? En attendant, le Maroc compte un chômeur de haut rang de plus…

Les plus lus